STRATEGIE POUR LA SOUTENABILITE DU PLAN

Engagement Politique des Etats Membres

  • La viabilité du Plan Stratégique Indicatif à Moyen Terme de la CEEAC dépendra d’un engagement politique des Etats membres pour effacer à court terme, le sentiment d’égoïsme qui conduit au manque de cohésion communautaire en Afrique centrale.
  • La Commission doit mobiliser la sous-région autour d’une vision stratégique pour l’intégration en vue de porter les défis et les incohérences du processus d’intégration de l’Afrique Centrale. Dans ce cadre, une attention particulière sera portée au nom respect des engagements pris, ainsi qu’aux nombreuses restrictions qui empêchent l’établissement d’un espace communautaire.

Mobilisation de Réssources auprès des Partenaires au Dévéloppement

  • Le plan stratégique proposé semble ambitieux et représente l’envergure des besoins de la sous-région. Toutefois, sa mise en œuvre nécessitera des ressources financières et techniques au-delà des moyens mobilisables auprès des Etats.
  • En conséquence, un effort de mobilisation de ressources auprès des partenaires au développement sera nécessaire pour mener à bien et à bonne fin les projets/programmes.
  • À brève échéance, une table ronde entre la CEEAC et ses partenaires au développement va être organisée pour leur présenter le Plan Stratégique Indicatif à Moyen Terme et le Plan d’Actions pour l’année 2021, et requérir formellement leur contribution à sa mise en œuvre.
  • La mobilisation des partenaires techniques et financiers se développera sous l’égide de la Stratégie de Mobilisation de Ressources et la Stratégie de Communication de la Commission de la CEEAC.
  • Pareillement, la Commission de la CEEAC se propose de mieux organiser l’ensemble de ses institutions filiales notamment la Commission Régionale de Pêches du Golfe de Guinée (COREP) ; la Commission des Forets d’Afrique Centrale (COMIFAC) ; le Pool Énergétique de l’Afrique Centrale (PEAC) ; le Réseau des Aires Protégées de l’Afrique Centrale (RAPAC).
  • Dans le cadre de la cartographie des partenaires à établir, la Commission de la CEEAC contactera les Universités et Centres de recherche de la sous-région avec lesquelles, elle établira des mécanismes de coopération.

Cadre de Gouvernance

  • S’agissant du cadre de gouvernance à mettre en place pour un suivi-évaluation efficace du Plan Stratégique et le Plan d’Actions, la Commission de la CEEAC compte mettre en place un système de gestion basé sur les résultats, ainsi qu’un dispositif technique et institutionnel de suivi-évaluation.
  • La coordination de la mise en œuvre du Plan Stratégique Indicatif à Moyen Terme sera opérationnelle à travers le suivi des indicateurs de résultats.
  • Un system de reporting sera effectif de manière trimestrielle, semestrielle et annuel.
  • Dans le cadre de la mise en place de la gestion axée sur les résultats, les différentes unités de la CEEAC signent avec la hiérarchie un contrat de performance annuel.
  • A la fin de l’exercice annuel, l’évaluation de la mise en œuvre du contrat/programme de performance est effectuée par un mécanisme d’audit indépendant.